Quand on est décidé et fin prêt à se lancer dans un crédit immobilier, que ce soit dans le cadre d’une acquisition de résidence principale ou dans le cadre du financement d’un investissement locatif de votre futur bien immobilier se pose inévitablement la question de la durée de votre emprunt immobilier.

Des taux qui redescendent et permettent des durées d’emprunt plus courtes

Si au fil du temps nous avons connu des époques où les taux d’emprunt dans le cadre des crédits immobiliers ont connu des chiffres conséquents qui ont poussé à la création de prêt allant jusqu’à 50 ans, nous sommes aujourd’hui revenu à une période où les taux sont descendus pour se retrouver régulièrement sous la barre des 2%.

Si cela pouvait paraître impensable il n’y a encore que quelques années, c’est bel et bien une réalité et il est donc de plus en plus envisageable que de réduire la durée de votre futur prêt bancaire si vous vous apprêtez à vous lancer dans un crédit immobilier.

Avantages de réduire son emprunt à 15 ans ou 20 ans ?

Vous pouvez dès lors vous demander quels sont les intérêts qu’il peut y avoir à faire un prêt bancaire sur 15 ans ? Il y en a plusieurs, en plus de celui, évident, que de rapidement ne plus être redevable de la somme que vous avez perçue.

Le premier et le plus important de tous est bien évidemment que vous paierez généralement moins d’intérêts sur votre prêt dans la mesure où ce dernier sera beaucoup plus court sur la durée. En effet, plus les banques reverront rapidement l’argent qu’elles vous prêtent pour que vous puissiez faire votre acquisition immobilière et plus elles seront prêtes à vous octroyer un taux bancaire plus avantageux. Si vous couplez cela au fait d’avoir trouvé parmi les banques les moins chères, vous devriez pouvoir obtenir un bon taux !

Ensuite, en faisant un prêt sur 15 ans, vous aurez beaucoup moins le sentiment de vous lancer dans quelque chose d’interminable que dans les anciennes conditions de prêt que l’on pouvait connaître et pour lesquelles visualiser le regain de pouvoir d’achat lié à la fin du remboursement du prêt immobilier ne pouvait être envisagé qu’à un âge avancé.

Enfin, en empruntant sur 15 ans ou 20 ans plutôt que sur 25 ou 30 ans, vous véhiculerez auprès de votre banque l’image d’un engagement fort (d’autant plus s’il est appuyé par un apport conséquent en parallèle de la plus  courte durée du prêt), une image qui peut être un atout si vous souhaitez pouvoir emprunter pour autre chose.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]
Catégories : Blog Crédit Immobilier