Comme chacun sait, on ne se lance pas dans un crédit immobilier à la légère et de l’autre côté de l’emprunt, bien évidemment, il en est de même pour les organismes prêteurs. Pour formaliser tout cela comme il se doit, les banques ont désormais l’obligation de vous transmettre une fiche standardisée d’information. Qu’est-ce donc que ce document et à quoi ce dernier sert-il ? C’est ce que nous allons voir ensemble ci-dessous.

Qu’est-ce que la fiche d’information standardisée européenne ?

La Fiche Standardisée d’Information ou FSI, dans son nom contracté, ou Fiche d’Information Standardisée Européenne, dans son nom plus complet, est un document qui a été rendu obligatoire pour toutes les formulations d’offres de crédit immobilier depuis le 1er octobre 2016. Cette obligation résulte du décret n°2016-607 en date du 13 mai 2016. Outre le caractère obligatoire du document, il s’agit d’un document très utile, en premier lieu pour l’emprunteur (qui peut en profiter pour l’utiliser à d’autres fins que celle prévue dans son esprit initial), mais aussi pour la banque qui formule l’offre en question (selon le même concept que l’emprunteur).

Avantages de la fiche standardisée d’information pour l’emprunteur

La FSI est un document récapitulatif de toutes les garanties (garanties obligatoires, garanties facultatives) que votre assurance de prêt doit apporter à votre crédit immobilier. Ce faisant, il est un moyen tout trouvé de recenser les caractéristiques et conditions de prêt immobilier proposé par les organismes prêteurs pour mieux pouvoir les comparer. Si on ne lance pas à la légère dans un crédit immobilier, il n’en demeure pas moins qu’on est souvent amené à faire des simulations d’emprunt tous azimuts et on a parfois des difficultés à se souvenir précisément des conditions de chacune d’entre elles. Le cas échéant, on retient le taux – pour les mieux avertis on retient le taux TAEG – et le reste, dont l’assurance emprunteur qui est pourtant essentielle, passe souvent à la trappe. Avec la fiche standardisée d’information, vous pourrez, post simulation, comparer beaucoup plus facilement toutes les offres que vous aurez reçues et ainsi choisir en toute connaissance de cause et avec beaucoup plus de lisibilité.

Au-delà du taux d’emprunt qui aura cristallisé toutes vos attentions dans un premier temps, la FSI vous permettra de vous souvenir ou de retrouver plus rapidement les composantes essentielles de chaque offre de crédit immobilier :

Là, grâce à la FSI vous pourrez vous installer calmement, éventuellement entre co-emprunteurs, et pouvoir mieux comparer et donc bien choisir à tête reposée.

Outre la faculté accrue de comparaison et de rappel essentiel d’éléments ô combien importants dans le cadre d’un prêt immobilier, l’autre gros avantage de la FSIE sera le pouvoir de négociation. En effet, comme vous en recevrez une offre de la part de chacun des organismes prêteurs que vous allez démarcher, vous pourrez, si vous êtes déjà plus ou moins orienté vers l’un des organismes – surtout si pour telle ou telle raison (condition de l’assurance emprunteur, proximité, condition de remboursement anticipé…) vous favoriseriez une banque plutôt qu’une autre qui ne serait pas forcément la banque la moins chère – faire jouer la FSI dans la négociation.

Par exemple, si vous avez reçu une offre de prêt immobilier avec un taux (TAEG) plus avantageux que celui proposé par les autres banques, mais avec des conditions de remboursement anticipé qui ne vous arrangent pas alors qu’il s’agit pour vous d’un critère important, vous pourrez retourner voir la banque à taux bas en lui présentant les conditions de remboursement plus intéressantes pour vous qui vous ont été proposées par l’une de ses concurrentes et lui demander de s’aligner sur ces dernières ou dans la négative d’obtenir d’autres avantages en contrepartie. Il sera souvent beaucoup plus facile d’obtenir un avantage supplémentaire lors d’une négociation avec une banque à partir du moment où ce que vous espérez ne sera pas une baisse « immédiate et purement numéraire » du taux d’emprunt de votre offre.

La FSIE pour la banque

Outre le côté pratique pour la personne qui emprunte, la fiche d’information standardisée européenne est aussi utile pour la banque qui formule l’offre de prêt car, en bonne base récapitulative qu’elle est, elle représente un excellent support pour pouvoir se rendre compte de certaines anomalies dans les offres de prêt ou des conditions au final pas si avantageuse d’assurance emprunteur pour le client. Ainsi, comme il s’agit d’un document obligatoire à remettre à l’emprunteur potentiel, il s’agit d’un document qui peut faire l’objet d’optimisations pour convaincre plus facilement. Car il faut savoir que les banques quand elles sont dans une période où elles ont besoin de récupérer de nouveaux clients se montrent souvent plus « agressives » dans les offres de prêt immobilier qu’elles formulent auprès de futurs clients potentiels.

Ainsi, formuler des offres attractives et plus alléchantes que celles proposées par les banques concurrentes sera un des moyens fréquemment utilisés par les banques pour attirer vers elles de nouveaux clients. C’est d’ailleurs ce que l’on constate souvent lors des différents salons de l’immobilier (si vous comptez vous lancer dans un prêt immobilier prochainement, n’hésitez pas à surveiller si un ou plusieurs salons immobiliers se tiennent près de chez vous car les offres que les organismes prêteurs vous y feront sur les stands seront plus avantageuses que celles que vous aurez en agence ;)).

Outre l’offre brute, une FSI bien formulée, claire, concise et mettant le mieux possible en avant les avantages de l’assurance du prêt associée à l’offre pourra potentiellement être un élément décisionnel aux yeux d’un futur souscripteur de prêt immobilier.

Conclusion – Pour aller plus loin sur le sujet

Comme vous avez pu le constater, la FSI ou FSIE est donc bel et bien un document particulièrement intéressant et utile pour toutes les personnes qui sont désireuses de se lancer dans un crédit immobilier, qu’il s’agisse d’une première accession à la propriété, d’une acquisition immobilière pour y faire de l’investissement locatif, etc.

Pour toutes celles et tous ceux qui veulent en savoir davantage au sujet de la fiche standardisée d’information, voici le texte de loi sur le site de Legifrance auquel il faut se référer sur le sujet. Ce dernier est l’arrêté du 29 avril 2015 qui précise le format et le contenu de la fiche.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Catégories : Blog Crédit Immobilier